Abstract

Si la « dédition » de Nice à la Savoie (1388) représente un véritable tournant dans l'histoire du Midi, le lent procès d'intégration de la Provence orientale dans l'Éat savoyard n'a pas encore été pleinement examiné. Le présent article se propose de combler cette lacune pour ce qui concerne la vallée de la Nervia, sur la base de documents inédits conservés aux Archives Départementales des Alpes-Maritimes (Nice), aux Archives d'Éat de Turin, aux Archives communales et paroissiales de Pigna et à la bibliothèque de l'Institut International d'Éudes Ligures, à Bordighera. Les sources permettent, en particulier, de mettre en lumière trois étapes qui marquèrent l'enracinement du régime savoyard dans la haute vallée: le recensement des feux, en 1394; l'établissement d'une ligne frontière entre la Provence orientale et la seigneurie de Dolceacqua, en 1396; la réglementation du transit du bétail, en 1425. La documentation recueillie conduit aussi à réfléchir sur le dialogue, souvent difficile, entre le pouvoir central et les élites locales comme sur la naissance d'un sentiment d'identité lié à la dynastie savoyarde.

The text of this article is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.