Abstract

Engaged for much of his life with the swell and ultimate ebb of the French colonial state in West Africa, Amadou Hampâté Bâ sought to reconstitute African societies apart from the destruction of the preceding century. Trained in ethnology by the colonial state, Hampâté Bâ collected oral histories of the area to gain a greater grasp on the power of local conceptions of social and political forms. He appreciated the power of “tradition,” a controversial view that caused many critics to brand him as reactionary. In contrast, Hampâté Bâ positioned his work as an escape from colonial domination. His work fought against European depictions of static, unchanging African societies by employing what he saw as a more African understanding of time. Embracing nonlinear conceptions of the fluidity of human experience across eras, Hampâté Bâ instead proposed that West Africans look to the past to escape the present and reimagine the future. He extolled the virtues of continuity across the rupture of European modernism, pushing Africans away from European norms while widening the applicability of African sociopolitical ideas across West Africa in a fraught effort founded on the mythic histories of the Sahel. Hampâté Bâ sought universality in the particularity of these myths, a contested process that carried the potential of social innovation, growth, and change without the destruction of foreign domination.

Résumé

Engagé une grande partie de sa vie dans les hauts et les bas de l’État colonial français en Afrique de l'Ouest, Amadou Hampâté Bâ a cherché à reconstituer les sociétés africaines séparément des destructions du siècle précédent. Formé à l'ethnologie par l’État colonial, Hampâté Bâ a recueilli les histoires orales du territoire pour mieux saisir la puissance des conceptions locales des formes sociales et politiques. Il appréciait le pouvoir de la « tradition », un point de vue controversé qui a poussé de nombreux critiques à le qualifier de réactionnaire. En revanche, Hampâté Bâ positionne son œuvre comme une échappatoire à la domination coloniale. Son travail a combattu les représentations européennes des sociétés africaines comme statiques et immuables, en employant ce qu'il considérait comme une compréhension plus africaine du temps. Adoptant des conceptions non linéaires de la fluidité de l'expérience humaine à travers les époques, Hampâté Bâ a plutôt proposé que les Africains de l'Ouest se tournent vers le passé pour échapper au présent et réinventer l'avenir. Il a vanté les vertus de la continuité à travers la rupture du modernisme européen, éloignant les Africains des normes européennes tout en élargissant l'applicabilité des idées sociopolitiques africaines à travers l'Afrique de l'Ouest, dans un effort acharné fondé sur les histoires mythiques du Sahel. Hampâté Bâ cherchait l'universalité dans la particularité de ces mythes, un processus contesté et porteur d'un potentiel d'innovation sociale, de croissance et de changement sans la destruction de la domination étrangère.

You do not currently have access to this content.