Abstract

Historians have wrongly ignored the period when Nnamdi Azikiwe served as governor-general of Nigeria, just after its independence (1960-63). Archival materials in Britain, the United States, and Azikiwe’s own papers in Nigeria reveal that he played a dynamic role in Nigeria’s new government, struggling against the constitutional limits of his chosen position, especially concerning Nigeria’s role in convening pan-African conferences that would lead to the creation of the Organization of African Unity in 1963. Despite being on the margins of official policymaking, Azikiwe used his reputation as Nigeria’s preeminent pan-Africanist since the 1930s to shape the role Nigeria would play in Africa’s new age of independence.

La période durant laquelle Nnamdi Azikiwe était gouverneur général du Nigéria juste après son indépendance (1960-63) a été ignorée, à tort, par les historiens. En effet, des documents d’archives en Grande-Bretagne, aux États-Unis et les propres documents d’Azikiwe au Nigéria révèlent qu’il a joué un rôle dynamique dans le nouveau gouvernement du Nigéria. Effectivement, Azikiwe a lutté contre les limites constitutionnelles de sa position de gouverneur, en particulier en ce qui concernait le rôle du Nigéria dans la convocation de conférences panafricaines qui conduiraient à la création de l’Organisation de l’unité africaine en 1963. Bien qu‘étant en marge de l‘élaboration des politiques officielles, Azikiwe a utilisé sa réputation de panafricaniste par excellence du Nigéria depuis les années 1930 pour façonner le rôle que le Nigéria jouerait dans le nouvel âge de l’indépendance de l’Afrique.

The text of this article is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.