Abstract

As Africans sought to build nations during the independence era, their efforts were informed by international currents. In addition to political parties, nonstate actors such as civil society groups played a role in this process. Women activists in an emergent Ghana—most notably, the National Federation of Gold Coast Women and one of its leaders, Evelyn Amarteifio—created a new form of internationalism that merged the nation-building strategies of Kwame Nkrumah and the Convention People’s Party with women’s efforts elsewhere in Africa and the wider Diaspora. Thus, she and her organization did not fit neatly into the conventional Ghanaian nationalist political and economic narrative and at times came into conflict with national political leaders. Examining Amarteifio’s actions and those of the Federation demonstrates the diverse and conscious ways in which African women sought to achieve their own objectives through engagements with the Ghanaian state and international groups.

Résumé

Alors que les Africains cherchaient à construire leurs nations durant l’indépendance, leurs efforts ont été influencés par des courants internationaux. Outre les partis politiques, des acteurs non-étatiques comme des groupes de la société civile ont joué un rôle dans ce processus. Des femmes activistes dans un Ghana naissant—en particulier la Fédération Nationale des Femmes de la Côte-de-l’Or et une de ses dirigeantes, Evelyn Amarteifio—ont créé une nouvelle forme d’internationalisme fusionnant les stratégies de construction nationale de Kwame Nkrumah et la Convention Nationale du Peuple, avec les efforts des femmes africaines et de la diaspora au sens large. Ainsi, elle et son organisation ne cadraient pas bien avec le discours politico-économique nationaliste ghanéen et entraient parfois en conflit avec les dirigeants politiques nationaux. L’examen des actions d’Amarteifio et de celles de la Fédération montre les différents moyens délibérément utilisés par les Africaines pour atteindre leurs propres objectifs à travers leur engagement avec l’état ghanéen et les groupes internationaux.

The text of this article is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.