Abstract

This article examines the prophetic movement of Alinesitoué Diatta, focusing on her teachings related to Diola agriculture and French colonial development plans. By looking at her teachings in relation to rice agriculture and French support of a new cash crop, peanuts, one can see both the religious significance of agriculture in Diola society and the importance of religious sources of indigenous knowledge about agricultural innovations. Her opposition to Vichy French agricultural initiatives contributed to their decision to arrest and exile her to Timbuctou, where she died of scurvy within a year of her deportation.

Résumé

Cet article s’intéresse au mouvement prophétique d’Alinesitoué Diatta, en particulier à ses enseignements sur l’agriculture Diola et les plans de développement à l’époque de la colonisation française. L’analyse de ses enseignements sur la culture du riz et sur le soutien apporté par la France à la nouvelle culture commerciale d’arachide révèle à la fois la signification religieuse de l’agriculture dans la société Diola et l’importance des racines religieuses du savoir indigène lié aux innovations en matière d’agriculture. L’opposition de Diatta aux initiatives agricoles du gouvernement français Vichy a contribué à leur décision de l’arrêter et de l’exiler à Tombouctou où elle est morte du scorbut dans l’année qui a suivi sa déportation.

You do not currently have access to this content.