Abstract

Le Codex canadensis est un manuscrit remarquable du XVIIe siècle, composé de dessins d’autochtones, ainsi que de la flore et de la faune nord-américains. Le manuscrit fut redécouvert dans les années 1930. L’on détermina que son auteur était le jésuite Louis Nicolas seulement en 1979, et sa date précise demeure toujours incertaine. Cet article examine la provenance du manuscrit, sa présentation matérielle, son écriture, ses origines dans l’expérience jésuite en Amérique du Nord, ses sources dans les sciences naturelles antérieures à Linné et les conditions sociales de sa composition. A partir d’approches et d’informations fournies par plusieurs domaines de l’histoire politique, de l’histoire scientifique, de l’étude du mécénat et de la codicologie, il conclut que Nicolas travaillait encore sur le manuscrit en 1700, et qu’il s’agissait probablement d’un livre destiné à être présenté à Louis XIV. Le Codex canadensis n’est pas un simple portfolio de dessins. Sa présentation est une mise en scène des populations et créatures qui peuplaient la Nouvelle France, selon les concepts de hiérarchie de l’imaginaire des Européens de l’époque.

The text of this article is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.