Abstract

En 1804, le gouvernement qui est établi pour la Louisiane par un acte du Congrès est de nature entièrement nominative: le président peut choisir le gouvernement et un conseil législatif composé de treize hommes vivant sur le territoire. Inquiets de leur avenir sous un gouvernement américain, et craignant pour leurs intérêts économiques qui dépendent de l’esclavage, certains habitants de Louisiane ont alors organisé des mouvements de protestation pour demander un gouvernement représentatif. Contrairement à ce que pensent les fonctionnaires américains en Louisiane et à Washington, les Louisianais qui ont pris la tête du mouvement ont une bonne connaissance du gouvernement démocratique des États-Unis. Cet article est centré sur un exposé des arguments des protestataires, arguments qui prouvent que la Louisiane, qui avait des contacts commerciaux avec trois pays qui venaient de traverser des révolutions (les États-Unis, la France et Haïti), comptait parmi ses habitants des personnes qui y malgré leur attachement à l’esclavage, savaient évoquer les idées fondamentales du mouvement démocratique qui a transformé le monde atlantique.

The text of this article is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.