Abstract

Quels liens trans-impériaux ont existés entre l’empire colonial de la France et celui du Japon? Dans un exemple qui se raconte fréquemment dans l’historiographie coloniale japonaise, l’on discute du conseil que l’expert judiciaire français Michel Revon a présenté en 1895 quant au système administratif que le Japon devrait instaurer à Taiwan. Dans une note de politique, Revon aurait recommandé que l’on adopte un système français d’assimilation, ce qui aurait exercé une influence considérable sur le futur Premier ministre Hara Takashi. Cet article démontre que ce compte-rendu des faits n’est pas tout à fait exact et il présente donc une analyse nouvelle des sources primaires dans le contexte des théories françaises coloniales qui étaient dominantes pendant les années 1890. Nous avançons que Revon était en fait un partisan de l’association et que le programme d’assimilation coloniale de Hara Takashi n’était que superficiellement influencé par des modèles français.

The text of this article is only available as a PDF.
You do not currently have access to this content.